Retrouvez-nous sur Facebook
Une question ? Contactez-nous !
Retrouvez le dernier À Vrai Lire
Retour aux Actualités

La Chine détient la moitié des stocks mondiaux de céréales et de riz

27/06/2018

Grandes Cultures

Dans la mesure où la récolte est annuelle et la consommation quotidienne, il est indispensable de faire des stocks de céréales. Le grenier à blé collectif est un des premiers éléments de l’histoire des politiques agricoles. Mais lorsque l’on parle des stocks mondiaux, on parle d’une notion différente. On peut les nommer aussi stocks de report ou stocks stratégiques, c’est-à-dire ceux qui permettent de faire la « soudure » entre deux campagnes et ceux qui permettent aussi de faire face à de fortes baisses de production suite à des phénomènes climatiques. On ne peut pas imaginer que ces aléas climatiques touchent en même temps toutes les régions du monde. Cela n’a pas grand sens de comparer les stocks mondiaux à la production car on oublie qu’il y a aussi dans chaque pays des stocks chez les agriculteurs, dans leurs coopératives et chez les meuniers. Il serait donc plus judicieux de comparer ces stocks mondiaux à l’ensemble des exportations annuelles. De ce point de vue, il faut se féliciter des excellentes récoltes mondiales des cinq dernières campagnes. Les stocks de report sont actuellement de 602 millions de tonnes pour une production estimée à 2,1 Md de tonnes, pour un marché mondial qui n’est que de 363 millions de tonnes. Ces stocks représentent donc 29 % de la production et une fois et demie un an de marché mondial. Il n’est pas inintéressant de regarder où se situent ces stocks. La Chine en détient actuellement 301 Mt soit la moitié des stocks mondiaux. Par comparaison, les ÉtatsUnis en ont trois fois moins. La situation est la même pour l’ensemble des six autres grands exportateurs mondiaux, dont l’Union Européenne. Ces statistiques concernent le blé, le maïs et autres céréales. Pour le riz, la Chine détient plus de la moitié du stock mondial avec 73 Mt sur 122 Mt alors que les cinq plus grands exportateurs n’en détiennent que 28 Mt. Pour le soja, la Chine occupe encore une position tout à fait centrale. Elle produit seulement 15 Mt sur une production mondiale de 336 Mt mais, elle achète près des deux tiers des exportations mondiales (98 sur 151 Mt). Pour les stocks, la Chine détient 18 Mt contre 23 Mt pour les trois exportateurs majeurs. Cela fait de très nombreuses années que la Chine est en quelque sorte le stockeur en dernier recours de l’ensemble de la planète. On aurait pu croire que le pays lève la garde maintenant qu’il dispose des réserves financières parmi les plus élevées du monde. Ce n’est pas le cas. La Chine reste préoccupée par sa sécurité alimentaire.

EN SAVOIR PLUS

* Champs obligatoires

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité sur les données personnelles de ce site *

Trouver un Cabinet

France
Corse
Guadeloupe Guyane Martinique