Retrouvez-nous sur Facebook
Une question ? Contactez-nous !
Retrouvez le dernier À Vrai Lire
Retour aux Actualités

Chine : records de stocks mondiaux

17/04/2019

Grandes Cultures

La situation des marchés de céréales est étonnante. Les fondamentaux du marché mondial ne semblent pas inquiétants et expliquent mal la remontée des prix du blé. Mais il faut tenir compte de la position particulière de la Chine. Ce pays a un comportement atypique. C’est désormais un pays industriel très puissant qui dégage un solde positif de ses échanges extérieurs très confortable, qui lui permettrait de suivre l’exemple du Japon ou du Royaume-Uni et d’importer de plus en plus de produits agroalimentaires. Effectivement, le déficit grandit et atteint plus de 50 Mds€ en 2017. Mais cela n’empêche pas la Chine de rester extrêmement vigilante sur sa sécurité alimentaire. Le pays reste le premier producteur mondial de céréales et riz et les importations de ces produits restent très limitées contrairement aux prévisions optimistes diffusées de part et d’autre de l’Atlantique.

Chose encore plus curieuse, la Chine fait le choix d’une politique de stockage qui lui fait détenir le plus important stock mondial. Dans sa dernière note, le Conseil international des céréales (CIC) fait état d’une forte révision à la hausse de la production chinoise de riz de 25 Mt. De ce fait, la production mondiale est en faible hausse de 2 % d’une année sur l’autre. Les stocks chinois augmentent d’autant. Avec 98 Mt, ces stocks constituent désormais les 2/3 des stocks mondiaux !

Pour les autres céréales, la Chine détient 328 Mt sur un total de 593 Mt soit 54 % du total mondial. Pour le blé, les stocks chinois sont de 122 Mt pour un total mondial de 262 soit 46 % du total mondial contre 66 Mt pour les 8 principaux exportateurs.

Pour le maïs, 194 Mt sur 297 soit 2/3. Le CIC publie désormais un total des stocks sans la Chine car il est bien évident que les stocks chinois ne sont pas mobilisables de la même manière que les autres.

Pour le soja, la situation est différente car la Chine détient seulement 16 Mt sur les 49 que représente le stock mondial. C’est un tiers du total. Mais dans la mesure où la Chine importe 88 Mt sur un marché mondial de 153 Mt avec une production en hausse constante (358 Mt cette année), ce pays est en situation de quasi monopole avec 57 % des achats. Cela lui a permis cette année de ne plus rien acheter aux Etats-Unis. Conséquence, malgré des ventes américaines plus importantes vers l’UE, les stocks américains passent de 8 Mt il y a deux ans à 24 cette année alors que les stocks du Brésil tombent de 8 Mt à 0 sur la même période. 

EN SAVOIR PLUS

* Champs obligatoires

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité sur les données personnelles de ce site *

Trouver un Cabinet

France
Corse
Guadeloupe Guyane Martinique